Les furets perdus et les furets trouvés

Avatar de l’utilisateur
titounette
Présidente
Présidente
Messages : 24030
Inscription : 12 oct. 2004, 22:53
Localisation : Cesson-Sévigné (35)

Les furets perdus et les furets trouvés

Messagepar titounette » 11 juin 2013, 12:57

Les furets perdus et les furets trouvés

Les trois quart des furets qui arrivent à l’association sont des furets trouvés et non réclamés. C’est un véritable fléau dont les causes sont nombreuses : manque de vigilance, manque d’information, abandon masqué, etc… Prenez alors cet article comme une campagne de prévention qui tend à éviter tous ces furets perdus, ne retrouvant jamais leur propriétaire initial.

Dans cet article, nous verrons comment éviter que votre furet ne se perde, comment faire s’il se perd effectivement et ce que vous devez faire si vous trouvez un furet errant.

1 – Éviter que mon furet ne se perde.

La 1ère précaution est évidemment l’identification par puce électronique. Cela permettra à la personne qui le trouvera de vous retrouver très rapidement.
Néanmoins pensez à faire vos changements de coordonnées dès que vous déménagez ou que vous changez de numéro de téléphone, sinon cela ne servira à rien. Faites de même lors de tout changement de propriétaire de votre animal : remplissez bien la feuille et renvoyez-la le plus rapidement possible.

La 2ème précaution est ensuite la vigilance.

Dans la maison :
Ne laissez pas les portes et fenêtres ouvertes et votre furet sans surveillance. Ils sont très curieux et très peu peureux et adorent explorer de nouveaux endroits. Et même si vous pensez avoir une relation très fusionnelle avec votre furet, ce n’est pas un manque d’amour mais c’est sa nature. On ne peut pas leur apprendre à ne pas vouloir aller voir ailleurs (les chasseurs vous diront le contraire mais c’est sûrement pour ça qu’on récupère un nombre incalculable de furets de chasse chaque année !).
Sous les fenêtres, ne placez ni meuble, ni chaise, ni quoique ce soit sur lequel il pourrait grimper pour sauter par la fenêtre.
Même si c’est dans un étage, ils n’ont pas peur du vide et ne le voient tout simplement pas à cause de leur mauvaise vue et ils sauteront, même si c’est au 5ème étage.

Bouchez tous les trous qui pourraient conduire à l’extérieur (veillez à ce que les grilles de ventilation soient correctement fixées par exemple).

La cage :
Qu’elle soit à l’extérieur ou à l’intérieur de votre habitation, faites en sorte que votre furet ne puisse pas en sortir :
- Bloquez correctement les portes (avec des loquets ou des mousquetons)
- Si les barreaux sont espacés, posez du grillage ou du plexiglas par-dessus la cage.
Je rappelle qu’un furet, quelle que soit sa taille, son gabarit, peut se faufiler dans un espace de 2 à 3 cm d’épaisseur !
Et même si ce sont des barreaux verticaux, ils s’y faufilent également sans souci !

Le parc :
Si votre furet passe du temps dans un parc, il faut aussi veiller à certaines choses :
- Si le parc est en barreaux de métal, comme pour la cage, faites attention qu’il ne puisse pas passer à travers.
- Il faut aussi vérifier qu’il ne puisse pas grimper contre : il ne doit pas y avoir de barreaux dans le sens de la longueur sinon ils s’en servent d’échelle et en sortent tranquillement !
- Il ne doit évidemment pas être recouvert de grillage (il n’y a pas mieux comme échelle pour un furet !)
- Votre parc doit mesurer au moins 60cm de haut pour que le furet ne puisse pas en sortir en sautant (et ne placez rien contre les parois du parc : pas de dodos, de gamelles hautes ou quoique ce soit qui pourrait lui servir de trampoline ou d’escabeau).
- Si le parc est posé sur l’herbe, n’y laissez pas votre furet sans surveillance car il creusera une galerie dessous en moins de temps qu’il faut pour le dire, ils ont une force impressionnante dans les pattes avant et creusent à une vitesse extraordinaire. Déplacez le parc s’il a commencé à faire des trous. Le mieux est généralement de poser un revêtement style bâche sous le parc (dépassant du parc) pour éviter ce genre d’inconvénients.


A l’extérieur :
Quand vous partez en balade avec votre furet, vérifiez avant de sortir qu’il n’arrive pas à enlever son harnais !
Pour cela, il faut pouvoir juste passer le bout de votre petit doigt sous son ventre entre sa peau et le harnais, mais seulement le bout, pas le doigt entier sinon cela sera trop lâche et il se débarrassera de son harnais en un temps record.
Mettez-lui son harnais à la maison et placez-le sur une surface style moquette, tapis, ou canapé. Instinctivement, il se frottera dessus pour le retirer : si le harnais reste en place au bout de plusieurs essais, c’est qu’il est bien réglé ; mais tant que votre furet arrive à l’enlever, il faut le resserrer, jusqu’à temps de retrouver le bon réglage.
Renouvelez cette expérience avant chaque sortie car les furets ont tendance à perdre ou prendre du gras suivant les saisons et le harnais réglé pour la dernière sortie n’est peut-être plus à la bonne taille aujourd’hui. Comme on dit, il vaut mieux prévenir que guérir.

Prenez toujours son jouet bruyant préféré (sa balle à grelot ou son pouic-pouic, vers qui il rapplique dès qu’il fait du bruit), comme ça, si jamais il s’échappe vous pourrez le rappeler plus facilement (car on sait très bien, qu’ils s’en fichent pas mal de leur nom !).

Et évidemment ne laissez pas votre furet gambader dans le jardin que ce soit seul ou avec vous (vous ne pouvez pas vous faufiler partout à la même vitesse que lui donc ne comptez pas le rattraper !).

2 – Que faire s’il est perdu ?

Si votre furet vient de s’échapper sous vos yeux, tentez évidemment de le suivre mais sans crier derrière pour ne pas l’affoler (il est dehors et ses instincts naturels prennent le dessus), appâtez-le avec son jouet préféré, ou un jouet qui fait pouic-pouic (ils en sont dingues, et parfois un peu trop donc ça les fait rappliquer de manière très efficace généralement), ou des friandises très appétantes. Mettez-vous en position accroupie pour éviter de l’effrayer et faites le moins de bruits forts possible.

Si vous vous apercevez après coup qu’il s’est enfui, cherchez-le dans la maison puis à l’extérieur (avec le pouic-pouic et en l’appelant gentiment). Cherchez dans les cachettes (il est très peu probable de trouver un furet «à découvert » dehors car leurs ennemis naturels sont les oiseaux de proie, alors ils longent les murs et se faufilent dans les trous), dans les buissons, les fossés, etc…
Et attention ils peuvent en faire des kilomètres mais généralement ils ne sont pas bien loin (à moins d’1km).
Si vous êtes en immeuble, exigez de regarder les caves (avec l’accord de vos voisins – devant les récalcitrants, n’hésitez pas à dire que si votre furet squatte leur cave, ils vont la retrouver dans un drôle d’état…) , c’est très souvent là qu’ils se réfugient : les endroits à l’abri, peu éclairés, c’est leur instinct qui le leur dicte, ce sont des animaux de terrier à l’origine.

Si vous ne le retrouvez toujours pas, il faut alors prévenir vos concitoyens pour que quelqu’un puisse le repérer :
- Appelez tous les vétérinaires environnants pour le signaler perdu
- Appelez les fourrières et refuges types S.P.A. de votre région
- Appelez la gendarmerie, la police municipale et la police nationale de votre commune ainsi que votre Mairie pour le déclarer perdu.
- Faites des affichettes que vous mettrez dans la rue et chez les commerçants autour de chez vous.
- Prévenez tous vos voisins. Expliquez-leur comment l’attraper en toute sécurité.
Le risque est souvent qu’une personne le trouve mais ne sache pas que c’est un animal domestique et le tue, croyant que c’est un nuisible, ou le laisse dehors, ne sachant quoi en faire.

Si vous avez la chance d’avoir une cage-piège dans votre entourage, mettez-la près de la maison dans un endroit, pas à découvert, bien en sécurité, à l’abri de la pluie (les furets détestent la pluie) avec sa nourriture et un de ses dodos (mais dans les 24H de sa disparition), pour qu’il puisse rentrer à la maison en toute sécurité.
Si vous avez aussi la chance d’avoir un chien bon pisteur dans votre entourage, n’hésitez pas à requérir ses services pour retrouver votre furet.


3 – Que faire si je trouve un furet ?

Premièrement, attrapez-le en toute sécurité : protégez-vous les mains et les avant-bras et ne le mettez pas près de votre visage. Il est très certainement épuisé, effrayé, malade et peut-être blessé, donc pas forcément dans sa meilleure humeur !

Mettez-le ensuite dans une cage de transport pour chat ou ce que vous pourrez trouver dont il ne pourra pas s’échapper (pas de carton car il l’ouvrira très vite). Proposez-lui de l’eau et rien que de l’eau tout d’abord (pas de lait, ou d’eau sucrée…).
Emmenez-le le plus vite possible chez le vétérinaire le plus proche pour voir s’il est identifié : seul le vétérinaire pourra contacter ses propriétaires dans cette éventualité. Le vétérinaire doit vous faire cela gratuitement, c’est une des obligations de sa profession.

Si l’animal n’est pas identifié, il vous reste deux solutions : le garder et tenter de retrouver ses propriétaires autrement, ou le confier à une structure compétente.

- Si vous décidez de le garder pour retrouver ses propriétaires :

Il va vous falloir vous armer de patience. Nourrissez-le correctement (croquettes chaton, viande blanche crue), traitez-le contre les parasites s’il est infesté (et même s’il ne le paraît pas, pour éviter qu’il contamine vos animaux), isolez-le de vos autres animaux (par précaution sanitaire).
- Contactez les fourrières, gendarmeries, polices municipales et nationales, mairies, S.P.A. et refuges des alentours par téléphone pour le déclarer trouvé.
- Contactez le quotidien de votre région pour demander à y passer un encart (c’est gratuit, c’est une obligation légale des quotidiens régionaux) pour déclarer l’animal trouvé.
ATTENTION quand vous passez une ANNONCE pour le déclarer trouvé : ne mettez pas de photo (ni sur internet ni sur les affichettes ni nulle part), faites un descriptif bref et concis sans signe particulier (exemple : « trouvé furet albinos le 13 mars à Rennes » et c’est tout), juste la race, la couleur, la date et la ville mais pas le sexe. C’est avec les autres renseignements : sexe, âge approximatif, signes particuliers, stérilisé ou non, en chaleur ou en rut, une photo produite par les soi-disant propriétaires que vous pourrez estimer si la personne qui vous contacte est bien le propriétaire de l’animal… Car sans identification, pas de preuve !
- Mettez des affichettes là où vous l’avez trouvé et chez les commerçants proches.

Attention ! si vous ne faites pas toutes ces choses pour tenter de retrouver ses propriétaires et qu’ils se manifestent alors que vous avez gardé le furet chez vous, vous pouvez être accusé de vol d’un animal domestique !
Les propriétaires, selon la loi, ont 8 jours ouvrés (donc hors dimanche et jours fériés) pour se déclarer et retrouver leur animal perdu, au-delà de ce délai, l’animal est considéré comme abandonné et devient la propriété de la structure (et non du particulier !) qui l’a recueilli.

- Si vous ne pouvez pas le garder en attendant :

Appelez la fourrière la plus proche de votre domicile (le plus vite possible) et demandez-leur de le prendre en charge ils vous expliqueront comment faire.
S’ils refusent (certaines ne sont pas sous contrat pour prendre les furets, les villes oubliant tout simplement que les furets existent, et ne peuvent donc pas les prendre en charge), appelez-nous ou appelez l’association de furets la plus proche de chez vous. Je rappelle que nous couvrons les régions Bretagne, Basse-Normandie, Pays-de-Loire, Poitou-Charentes et Centre.


Je rappelle que le furet n’est pas un nuisible mais bel et bien un animal domestique tout comme le chien ou le chat. Le fait de l’abandonner dans la nature est un délit pénal puni de 30000 € d’amende et de 2 ans de prison.

Dans tous les cas, soyez vigilants : faites en sorte de ne pas perdre votre furet et recueillez ceux qui croisent votre chemin.
Faites circuler cet article dans votre entourage amical, familial et professionnel.
Chaque année, nous recueillons une cinquantaine de furets trouvés, mais il y a aussi tous ceux qui ne seront jamais retrouvés parce que les personnes qui les ont vus les ont pris pour des fouines, des martres, des putois ou des renards !

Titounette.
(extrait du Fufus Magazine n°18)

Revenir à « Infos »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité