La peur chez le furet

Avatar de l’utilisateur
titounette
Présidente
Présidente
Messages : 24502
Inscription : 12 oct. 2004, 22:53
Localisation : Cesson-Sévigné (35)

La peur chez le furet

Messagepar titounette » 30 nov. 2022, 18:05

La peur chez le furet

J’ai souvent remarqué que les signaux de peur chez le furet n’étaient pas facilement détectés par nous les humains. Voici donc une explication sur les causes et manifestations de la peur chez le furet.

Pourquoi un furet a peur ?
Quasiment tous les animaux ressentent de la peur et l’expriment, en tout cas tous les mammifères ont peur au moins une fois dans leur vie. La peur est la seule émotion commune à beaucoup d’espèces du règne animal, seuls les insectes ne la ressentent pas, ils détectent le danger mais ne ressentent pas l’émotion « peur ».

Cette émotion réside dans notre cerveau reptilien, qui nous vient, à nous mammifères, de nos ancêtres à écailles (les dinosaures). Tous les reptiles ressentent donc de la peur et c’est d’ailleurs la seule émotion qu’ils ressentent.

Ça sert à quoi d’avoir peur ?
La peur c’est l’émotion qui sert à se préserver, à rester en vie, car si on n’a peur de rien, on ne se méfie de rien, on ne voit pas les dangers. Mais chez les animaux de compagnie, l’animal peut ressentir des peurs au quotidien, ce qui va engendrer du stress. Là ça ne lui sert plus à rien, car les choses dont il a peur, il ne peut pas y échapper (peur des humains, peur des bruits des humains, des instruments des humains, peur des congénères, des autres animaux de la maison, etc.).

Il ne peut donc pas donner une réponse adaptée à cette peur. Les furets comme les chiens fonctionnent ainsi : lors d’une situation donnée, ils cherchent toujours à produire le bon comportement adapté à la situation en question (ce qu’on appelle une réponse adaptée). Donc si l’animal a peur il va choisir plusieurs solutions : fuir, menacer, combattre la raison de sa peur pour la faire disparaître ou faire le mort. Ces 4 options sont toujours utilisées par élimination : on essaie la 1ère solution, si elle ne fonctionne pas on passe à la 2ème, etc…

Mais en cas de stress dans la vie quotidienne, l’animal ne pourra pas trouver de réponse adaptée lui-même, et c’est là que l’humain peut l’aider, nous verrons comment tout à l’heure.

Comment un furet exprime sa peur ou son stress

Un furet va exprimer sa peur, non en parlant, mais avec ses attitudes et tout son corps.

Signaux corporels
Ils sont utilisés pour réagir face à une peur à un instant précis, quand il est confronté directement à ce qui lui fait peur. Il peut en utiliser qu’un seul ou plusieurs à la fois ou à la suite suivant l’intensité de sa peur.
• Queue hérissée et/ou poil hérissé
• Feulements (menaces)
• Position de retrait (l’animal se ramasse sur lui-même, se rapetisse)
• Recul ou bonds en avant pour menacer
• Il déglande, voire défèque et/ou urine
• Il se fige, se tend
• Il fait le mort (simule la paralysie, ne bouge plus du tout, ne répond à aucun stimuli)
• Yeux exorbités et regard fixe, comme « dans le vide ».

Attitude générale
Le furet va montrer son stress grâce à cela, car ses signaux corporels ne sont pas suffisants, car le stress est une peur permanente, cela va donc finir par l’atteindre au quotidien, le rendre malade en fait. Il peut en utiliser un seul de ces symptômes ou plusieurs à la fois ou à la suite suivant l’intensité de son stress.
• Anorexie : l’animal ne mange pas ou peu, ou juste ce dont il a envie, il devient « difficile ».
• Il est grognon, il feule souvent pour rien, comme ça, tout seul.
• Il n’est plus propre, fait un peu n’importe où.
• Pas envie de jouer.
• Il détale au moindre bruit, même ceux auxquels il est habitué (le pas de son propriétaire, sa voix…).
• Il peut déglander souvent et même mordre plus ou moins fort, suivant comment il est agacé.


En situation de stress intense, quasiment à chaque fois, il va faire une diarrhée de stress : selles de plus en plus molles puis très vite liquides et verdâtres. Les traitements classiques de la diarrhée ne vont pas le traiter rapidement, il va mettre du temps à se remettre sur pied. Souvent une hospitalisation est nécessaire car l’animal se vide littéralement. Il se déshydrate énormément et comme il n’a pas faim, il ne mange pas, ne boit pas seul, il doit donc être perfusé. Mais son état général est bon, il a de l’énergie et n’est pas abattu (sauf si évidemment il est déshydraté).

Les diarrhées de stress arrivent souvent quand un furet peu habitué à sortir et à changer d’environnement ou qui a toujours vécu seul, dans les mêmes conditions, va d’un coup être confronté à de nouvelles choses : gardes, vacances, rencontres avec d’autres furets, abandon, séjour chez le vétérinaire ou même visite de contrôle chez le vétérinaire, balade à l’extérieur, sortie en voiture, arrivée d’un nouvel animal ou d’un bébé dans la famille, etc…

Ces diarrhées de stress sont souvent aggravées et plus facilement chroniques si l’animal a eu une mauvaise alimentation pendant longtemps, ou s' il a actuellement une mauvaise alimentation, ou s’il a été mal sevré (sevrage aux croquettes ou sevrage pain-lait). Ces facteurs vont rendre son système digestif plus fragile et dès qu’il aura un petit pic de stress, cela affectera son intestin, cela sera sa faiblesse.
Même si les diarrhées de stress ne sont pas contagieuses ni d’origine infectieuses, elles ne doivent pas pour autant être négligées et doivent être traitées dès leur apparition car elles peuvent tout de même mettre en péril la vie de votre furet !

Comment apaiser un furet peureux ou stressé ?
Mon 1er furet Hagrid, était très sujet aux diarrhées de stress, il a eu plein de traitements, de tests de selles, etc… rien ne fonctionnait vraiment et les tests revenaient tous négatifs, n’empêche qu’on a failli le perdre plusieurs fois à cause de cela, jusqu’à temps qu’un vétérinaire me dise d’arrêter de le sortir, de le laisser tranquille et de ne plus lui présenter d’autres furets, ni de lui faire faire de stands, même une balade dans un parc pouvait lui donner une diarrhée de stress.

Hagrid a donc passé le reste de sa vie tranquille chez nous, sans souci. Il y a juste les vacances dans des maisons de location qu’il supportait parfaitement à condition d’emmener tout son matériel, et qu’il soit avec nous. Même en garde chez ma mère, qu’il connaissait parfaitement bien, il ne mangeait pas, alors on le faisait garder à notre domicile les rares fois où cela a été nécessaire.

C’est évidemment contraignant mais c’est vraiment la seule solution : trouver ce qui cause le stress de son furet et faire en sorte de le supprimer ou du moins de le diminuer au plus possible pour qu’il aille mieux. L’animal ne pouvant pas s’adapter, c’est à nous de nous adapter à lui, et de faire en sorte qu’il aille mieux.

Pour que votre furet soit moins stressé, voici comment procéder :
- Réduire les stimuli stressants
- Trouver l’origine de son stress et faire en sorte que votre furet n’y soit plus (ou très peu) confronté.

Si vous ne pouvez pas supprimer la cause de son stress, faites-en sorte qu’il y associe quelque chose de positif : réconfortez-le par les mots, par des caresses, avec son jouet préféré, un gros câlin et une friandise ; ainsi, à force, il comprendra qu’il n’a pas de raison d’avoir peur de cela.

Surtout ne pensez pas qu’en le réconfortant, vous allez lui apprendre à avoir encore plus peur, ceci est un préjugé valable pour tous nos animaux de compagnie, ils ont besoin de réconfort autant que nous ! Au contraire, en le réconfortant, vous allez faire baisser son stress et moins il sera stressé, plus il sera capable d’apprendre qu’il n’a pas à avoir peur. En effet, quand un individu (humain, chien, furet, chat…) est très stressé, il est incapable d’apprendre quoique ce soit : chez nous les humains on connait ça avec le « trou noir » qui peut nous surprendre lors d’un examen où on est beaucoup trop stressé, et nous ne sommes alors plus du tout capable de faire appel à nos connaissances et à notre mémoire, on est juste focalisé sur notre peur, notre angoisse. Chez l’animal c’est pareil.


Du calme
Si ce stress est passager (du à un déménagement, un voyage, une garde…) laissez-le au calme, quitte à ne pas le sortir de sa cage, pendant 48 heures, cela le rassurera d’être dans le même espace connu et apaisant et ensuite faites-le sortir de plus en plus souvent et de plus en plus longtemps. Mais dès qu’il commence à stresser de nouveau, si vous vous en rendez compte, remettez-le en cage avec un gros câlin, il ne le prendra pas comme une punition, bien au contraire !

Apaisement
On apaise un furet avec des choses qui lui font plaisir : en le faisant penser à autre chose en jouant avec lui par exemple, ou en lui donnant sa friandise préférée, ou juste avec des mots tendres et réconfortants, ou un gros câlin.


Comment éviter que son furet ne soit stressé de nature ?

Le mieux est de le sociabiliser le plus possible avant ses 8 semaines et ensuite dès son sevrage, après ses 8 semaines : l’emmener dans beaucoup d’endroits avec vous, qu’ils voient du monde, d’autres gens, d’autres lieux, d’autres animaux, d’autres furets.
Évidemment le tempérament y est pour quelque chose et certains furets, bien que peu ou pas sociabilisés, ne montreront pas de stress. Mais très souvent, plus on stimule un jeune carnivore dans ses 6 premiers mois de vie, moins il aura peur adulte de tout et n’importe quoi.


Titounette.

Revenir à « Comportement »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité