Bien transporter son furet

Avatar de l’utilisateur
titounette
Présidente
Présidente
Messages : 24499
Inscription : 12 oct. 2004, 22:53
Localisation : Cesson-Sévigné (35)

Bien transporter son furet

Messagepar titounette » 30 nov. 2022, 17:52

Bien transporter son furet

Dans les transports, des règles de sécurité doivent être respectées par les humains pour leur survie et leur bien-être, il en va de même pour nos petits compagnons comme les furets. Voici quelques conseils.

1- La cage de transport

Si vous voulez juste aller faire une balade à pied avec votre furet, vous pouvez le mettre dans un sac de transport en toile, néanmoins faites attention qu’il n’arrive pas à ouvrir la fermeture éclair du sac. En effet, très souvent les furets trouvent facilement le moyen d’écarter les deux zips et de se faufiler. Il vaut mieux donc prévoir une attache pour sacs congélation par exemple que vous ferez passer dans les 2 trous des tirettes de la fermeture éclair pour que les deux tirettes soient collées en quelque sorte l’une à l’autre et que le furet ne puisse pas les écarter pour ouvrir.

Dans tous les autres cas, il est recommandé de transporter son furet dans une cage de transport à chat. Les cages de transport pour rongeurs sont beaucoup trop petites, et une cage de vie type cage à lapin serait trop grande et lors d’un freinage brutal du véhicule ou d’un virage brusque, votre animal risquerait de se cogner violemment aux barreaux en étant projeté et de se blesser.

Comment équiper la cage de transport :

Elle doit être confortable, pratique et sécuritaire.
Accrochez un hamac muni de ficelles ou lanières en les faisant passer à travers les ouvertures de la cage sur les côtés puis nouez-les solidement sur le dessus de la cage. Si c’est l’hiver, mettez une petite couverture dans le hamac ou munissez-vous d’un hamac-housse dans lequel ils pourront se mettre au chaud. Vous pouvez aussi couvrir la cage de transport d’une couverture pour que le froid ne rentre pas dedans si votre animal est malade, convalescent ou faible.
Mettez du papier journal dans le fond pour qu’ils puissent y faire leurs besoins.
Accrochez sur la porte d’ouverture un biberon (ne le choisissez pas trop haut sinon il empêchera la porte de se fermer) et une petite gamelle en plastique pour la nourriture.
Certaines cages sont déjà équipées de gamelles intégrées c’est très pratique.

Vous pourrez transporter ainsi un à deux furets dans une cage de transport standard et trois dans une grande cage de transport pour chat.

Veillez à ce que la cage ferme correctement et que les barreaux soient assez serrés pour qu’un fureton ou un furet de petit gabarit ne puisse pas passer à travers, cela arrive souvent et cela peut être très dangereux si le furet s’échappe alors que vous conduisez votre véhicule !
Si vous n’êtes pas sûrs, doublez la porte avec du grillage à poule serré.

La cage de transport installée :
Image

La gamelle pour la nourriture et le biberon bien accroché pour l'eau :
Image

Un grand hamac cachette et une alèse ou du papier journal absorbant dans le fond :
Image

Le hamac est accroché grâce à ses liens qui sont longs, mais sinon vous pouvez tout simplement prendre du ruban ou de la ficelle que vous nouez aux 4 accroches du hamac puis vous faites pareil qu'ici :
Image



2- En voiture

Quand nous transportons nos furets en voiture, deux dangers les guettent : la chaleur et les accidents de la circulation.

La chaleur :

Comme les jeunes enfants, les furets souffrent énormément de la chaleur et peuvent très vite se déshydrater. Si votre véhicule n’est pas équipé d’air conditionné ou de climatisation, mettez la cage de transport aux pieds du passager de devant, il profiter ainsi mieux de la ventilation de la voiture et de l’air frais rentrant par les fenêtres plutôt qu’à l’arrière du véhicule.
Mouillez-les régulièrement (mettez un peu d’eau sur vos mains et frictionnez-les). Quand vous faites une pause (normalement toutes les deux heures sur les longs trajets), profitez-en pour sortir vos furets en harnais et laisse, sur un coin d’herbe ombragé (la terre et l’herbe sont toujours plus frais), ils en profiteront souvent aussi pour faire leurs petits besoins en dehors de la cage.
Surtout ne laissez jamais vos animaux (quels qu’ils soient : chiens, chats, furets, rongeurs) dans le véhicule si vous vous absentez, ils risquent le coup de chaleur en très peu de temps : en plein été, l’intérieur d’une voiture monte à plus de 50 degrés en 10 minutes et un furet commence à se sentir mal et à être en danger au-delà de 30 degrés ! C’est donc la mort assurée si vous le laissez dans la voiture fermée !

Les chocs en voiture :

Pour la sécurité de vos furets en cas d’accident, freinage brutal ou même un virage brusque, il faut veiller à deux choses principalement.

Premièrement la cage doit être posée au sol et non sur la banquette et encore moins attachée avec la ceinture de sécurité. On croit les protéger en faisant cela mais c’est tout le contraire qui se passerait si vous aviez un accident. En effet, lors d’un choc important, si la cage n’est pas maintenue, elle passera à travers le pare-brise comme n’importe quel passager non attaché. Le furet risque donc de mourir mais de vous tuer au passage en vous tapant violemment à la tête avec sa cage. Mais la ceinture est dangereuse également car elle va faire son travail et retenir la cage sur la banquette, mais la cage va alors exploser sous la violente pression de la ceinture et l’animal sera donc éjecté ou broyé dans les débris de la cage.
Il faut donc poser votre cage de transport au sol, le meilleur endroit étant derrière le siège passager avant que vous reculez au maximum de manière à caler la cage entre le siège avant et la banquette arrière. Sinon vous pouvez la poser devant le siège du « mort » (passager avant) en avançant le siège au maximum de manière à caler la cage, ou dans le coffre mais lors d’un impact par l’arrière elle sera écrabouillée avec le coffre.
Le but du jeu étant que la cage ne bouge pas d’un poil si la voiture bouge violemment d’avant en arrière ou de droite à gauche (pour les tonneaux, hélas, on ne peut pas faire grand-chose) et qu’aucune pression ne soit exercée sur elle pour qu’elle ne casse pas.
Ne mettez pas la cage non plus sur vos genoux surtout si votre véhicule est équipé d’air bags car alors vous seriez coincés entre l’air bag et la cage, et cela pourrait vous blesser sérieusement au visage ou au thorax (la cage peut vous briser les côtes et elle imploserait sous la pression entre votre corps et l’air bag).

Deuxièmement, il ne faut rien à l’intérieur de la cage qui puisse blesser l’animal : pas de jouets durs, pas de bac à litière, ni de gamelles en porcelaine, etc.
N’hésitez pas à rembourrer le dodo de votre animal avec des polaires et autres pour faire « air bag » pour furet, ainsi le furet ira taper contre les dodos et non contre du dur.

Enfin, si vous voulez que les secours s’occupent un minimum de votre animal ou du moins le récupèrent et le sortent du véhicule accidenté, mettez un autocollant sur votre voiture « animal à bord » et prenez toujours ses papiers (carnet de santé, numéro d’identification) avec vous. Car si vous êtes vous-même inconscient vous ne pourrez pas signaler la présence de votre animal à l’arrière du véhicule (comme pour les enfants).
N’espérez évidemment pas que les pompiers soignent votre furet (ils n’appellent déjà pas un vétérinaire en urgence pour un chien ou un chat), mais au moins ils pourront le sortir du véhicule et le mettre à la fourrière le temps que vous le récupériez. Ils y sont obligés.

3- Dans le train et l’avion.

Il faut évidemment payer une place pour votre furet et il devra être placé en cage de transport.
Prévoyez eau et nourriture pour lui comme en voiture.

Dans le train vous pourrez généralement garder la cage sur vos genoux ou à vos pieds.

En avion, normalement les petits animaux peuvent être en cabine, mais le furet dispose d’un régime spécial et n’est admis qu’en soute. Il est très difficile de faire voyager nos amis furets en avion sur les compagnies françaises car celles-ci demandent toutes que les furets soient déglandés pour les accepter, alors que le déglandage est interdit par la loi en tant qu’opération de convenance (comme la coupe des oreilles et de la queue chez les chiens et l’arrachage des griffes chez le chat) depuis 2004. C’est donc un problème insoluble. Nous essayons de le faire comprendre aux compagnies aériennes mais c’est très difficile.
Si vous prenez néanmoins l’avion avec votre furet, veillez à ce qu’il ait suffisamment à boire et à manger pour la durée du vol car personne ne s’occupera de lui pendant le voyage.
N’ayez crainte les soutes sont chauffées et pressurisées pareillement que la cabine, même pour vos valises, sinon vous les récupéreriez congelées !
Vous devrez acheter la cage de transport réglementaire exigée par la compagnie aérienne et votre furet devra évidemment être identifié et avoir reçu les vaccins nécessaires à votre destination.

Bon voyage avec vos petits compagnons, et l’été approchant, prévoyez vos vacances bien à l’avance pour ne pas vous retrouver « coincés », et parlez-en autour de vous, cela évitera quelques abandons estivaux !

Titounette.

Revenir à « Infos »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité