[VIDEO] les RENCONTRES entre furets

Avatar du membre
titounette
Présidente
Présidente
Messages : 22472
Enregistré le : 12 oct. 2004, 22:53
Sexe : femme
Localisation : Cesson-Sévigné (35)

[VIDEO] les RENCONTRES entre furets

Messagepar titounette » 05 oct. 2012, 14:10

Bonjourà tous !

Voici deux vidéos qui vous montreront comment les furets communiquent entre eux quand ils se rencontrent.

C'est d'abord par le contact physique et les postures, mais aussi par les vocalises, ainsi que l'odorat (déglandage, défécation).

Ici nous avons deux mâles (Looka, 2 ans, castré, angora silver / Laga, 5 mois, non pubert, albinos) : ils se rencontrent pour la 1ère fois.

http://www.youtube.com/watch?v=ZUaJYgKNXkc

Ils se trainent par la peau du cou pour asseoir leur dominance l'un sur l'autre et vous verrez qu'à la fin c'est Laga qui perd et c'est normal car c'est un bébé encore donc il se soumet à l'adulte.

Il est possible qu'après ça, les furets aient des rougeurs ou des petites croutes dans la nuque, sur les épaules, ça n'est pas grave, désinfectez un peu et cela va vite cicatriser.

et voilà 5 min après comment ça se passait : les petits bonds qu'ils font l'un envers l'autre sont des appels au jeu, ça y est ils sont copains !

http://www.youtube.com/watch?v=wBsWZgQ0DI4

Avatar du membre
titounette
Présidente
Présidente
Messages : 22472
Enregistré le : 12 oct. 2004, 22:53
Sexe : femme
Localisation : Cesson-Sévigné (35)

Re: [VIDEO] les RENCONTRES entre furets

Messagepar titounette » 20 oct. 2012, 13:35

autre vidéo de rencontre que j'appellerai "entente cordiale" = les deux furets s'acceptent sans pour autant devenir les meilleurs amis du monde.

Laga, mâle albinos de 6 mois non stérilisé et non en rut / Hadya, femelle champagne de presque 7 ans, stérilisée


http://www.youtube.com/watch?v=jiyqa6RA ... e=youtu.be

Avatar du membre
titounette
Présidente
Présidente
Messages : 22472
Enregistré le : 12 oct. 2004, 22:53
Sexe : femme
Localisation : Cesson-Sévigné (35)

Re: [VIDEO] les RENCONTRES entre furets

Messagepar titounette » 20 oct. 2012, 13:48

Vous pouvez trouver un article très complet de moi-même dans le Fufus Magazine n°10 sur les rencontres entre furets.
http://fufusmagazine.fr/

Sinon quelques extraits de l'article :


Faire les présentations chez les furets



Le furet, un mammifère social.

Même si aucune étude scientifique ne l’atteste (car aucune n'existe), par observation, on peut facilement affirmer que le furet est un mammifère social, c’est-à-dire qu’il vit en groupe : on le dit souvent, les furets sont mieux à plusieurs que tout seul.
En toute logique, si on vit en groupe, il est impératif d’avoir des règles de vie commune, des lois sociales et les animaux aussi en ont. Elles sont transmises de manière génétique pour une part, mais aussi par la mère pendant les huit premières semaines de la vie du jeune furet. Elle va lui apprendre à se comporter comme un furet, à être un bon furet, sociable, gentil et joueur, et à « parler furet ».

Donc si votre furet a été correctement sevré (élevé avec sa mère et ses frères et sœurs jusqu’à 8 semaines), il saura communiquer avec ses congénères à tout âge de sa vie. C’est quelque chose qui ne s’oublie pas, même si le furet peut être un peu « rouillé » après de nombreuses années sans avoir vu de congénères. Ainsi, au début, il bafouillera quelque peu.


Les précautions sanitaires

Même si les furets aiment jouer ensemble et échanger leurs aventures de mustélidés pendant de longues heures, il est de notre devoir d’humain de les protéger contre les maladies qui pourraient leur causer bien du tort, sans qu’ils ne puissent rien y faire.
En effet, il existe bon nombre de maladies et de parasites qu’ils peuvent attraper au contact les uns des autres.

Il est indispensable, avant que deux furets inconnus ne se rencontrent et jouent ensemble, qu’ils soient tous deux correctement vaccinés contre la maladie de Carré. Il faut également vermifuger et traiter son furet contre les puces, tiques et gales avant toute nouvelle rencontre.

Ensuite, il est également possible de faire pratiquer un test pour la maladie aléoutienne (A.D.V.) et pour l’E.C.E. (entérite catarrhale épizootique), deux maladies très contagieuses entre furets et qui sont souvent fatales car il n’existe ni vaccin ni traitement.

Donc, dites bien à vos furets ne pas faire « mumuse » avec des inconnus sans savoir où ils ont traîné avant !


La 1ère rencontre : laissez faire !

Le mot d’ordre pour les humains, lors d’une première rencontre entre furets, est de ne pas s’en mêler. Nous ne sommes pas des furets, et les furets ne comprennent sans doute pas grand-chose à nos rites sociaux qui ne sont pas les leurs : nous voir nous serrer la main ou nous faire la bise, doit les laisser souvent perplexes, tout autant que nous, quand nous les voyons se saluer à coups de bagarre et de déglandages.
Sauf que pour les furets, se bagarrer intensément la première fois qu’on se voit, c’est normal. C’est comme ça qu’on fait quand on est un furet. On ne peut pas leur apprendre à se serrer la patte, comme eux ne peuvent pas nous apprendre à nous battre pour nous dire bonjour et pour faire connaissance.
Le furet paraît si mignon qu’on le prend trop souvent pour un animal doux, pour une peluche. Mais il ne faut pas oublier que c’est avant tout un mustélidé, et tous les mustélidés ont un sacré caractère et sont des animaux brutaux. Le furet est le seul mustélidé à être social, car son ancêtre le putois est totalement solitaire. Jamais on ne verra une meute de putois ! Mais la proximité à laquelle l’humain a soumis le furet a fait qu’au fil des siècles, il a finit par devenir social, tout en restant un mustélidé, et donc une petite brute avec un fichu caractère !

Quand le nouveau arrive chez vous, laissez-le d’abord explorer votre logis pendant une petite heure, sans la présence de votre furet (isolez-le à l’étage ou dans le garage, là où le nouveau ne pourra pas aller le sentir sous la porte, n’oubliez pas que leur odorat est très développé).
Ensuite, faites entrer votre furet, dans une pièce facile à nettoyer (car les mictions et défécations sont fréquentes lors d’une première rencontre, mais c’est normal) où le nouveau sera déjà présent. Ne les tenez pas « truffe-truffe », il n’y a pas mieux pour les énerver. Vous posez les furets par terre, un à un et vous laissez faire.

Tu vas voir ta tronche à la récré !

Au début, ils vont se sentir les fesses et le cou, cela leur sert à identifier le congénère qu’ils ont en face d’eux : mâle ? femelle ? fureton ? adulte ? vieux ? en chaleur ? stérilisé ? et tout un tas de chose qu’on ne sait pas mais qui sont importants pour eux.
Ensuite, si vraiment tout se passe bien (mais c’est extrêmement rare), ils vont se mettre à pout-pouter et vont jouer doucement ensemble (petits bonds, poursuites, mais sans morsures et sans cris aigus). Mais je le répète, c’est très rare.
Plus généralement, ils vont alors commencer à se bagarrer fortement. Vous aurez l’impression d’être dans un dessin animé de Tex Avery et vous ne verrez qu’une boule de poils qui tourne dans tous les sens sans pouvoir distinguer lequel est lequel. Ils vont crier, pout-pouter très fortement et bruyamment, feuler, et se mordre le cou, les fesses, les pattes, tout ce qu’ils peuvent.
Quand le tournebouler s’arrête, un des deux va tenter de dominer l’autre en le mordant au cou tout en le chevauchant (comme s’il voulait s’accoupler avec) ou en le traînant par la peau du cou. Mais comme le furet est terriblement têtu et qu’il a du caractère, il ne va pas se laisser faire comme ça. La situation va donc s’inverser immédiatement et c’est l’autre qui va se retrouver dominé et ainsi de suite.
Il arrive souvent qu’ils fassent pipi et caca et qu’ils déglandent pendant la bagarre (ils se roulent dedans sans aucune gêne), mais c’est normal car déféquer ou uriner devant un adversaire, est un signe de soumission, c’est un moyen de communiquer pour eux. Ca ne veut pas du tout dire qu’ils sont malades !
En règle générale, tout ce remue-ménage s’arrête au bout de 5 à 15 minutes (suivant l’endurance et l’entêtement des furets en question). Ils se mettent alors à gambader chacun de leur côté et dès qu’ils se recroisent, c’est reparti pour un tour.
Parfois, une seule grosse bagarre suffit et c’est réglé, après ils sont copains et se mettent à jouer et à dormir ensemble.
Mais souvent, cela prend toute une journée, voire plusieurs journées. Je pense qu’en fait, aucun des deux furets ne veut être le dominé car on les connaît, ils sont terriblement têtus et veulent toujours avoir raison… du coup les rôles s’inversent sans cesse. Mais il est bien question ici de régler la hiérarchie entre eux. Car qui dit mammifère social dit meute, et donc hiérarchie. Il faut un dominant et un dominé. Mais avec deux têtes de mules, cela met du temps.

C’est impressionnant la première rencontre entre deux furets, surtout quand c’est la première rencontre pour l’humain ! Cela crie, cela se bat durement, mais au final, vous verrez, votre furet sera tout mouillé de salive dans le cou mais n’aura pas de blessure (au pire, il aura une petite égratignure), mais ils ont la peau très dure et c’est bien pour ça qu’ils nous font mal quand on adopte un fureton qui n’a pas été manipulé par l’Homme dès qu’il a ouvert ses yeux, car entre eux, ils se mordent fort sans rien sentir, tellement leur peau est épaisse et solide.

Et surtout n’intervenez pas ! Ne les séparez pas en les prenant !

Si jamais vous avez vraiment trop peur (mais cette peur sera inconsidérée dans 95% des cas), essayez de calmer la bagarre en les attirant avec des friandises ou avec un jeu qu’ils adorent. Ils oublieront alors de se battre pendant quelques instants, mais soyez sûrs que dès que la friandise sera avalée, ils y retourneront !
Si vous interrompez brutalement la rencontre entre les furets, ils risquent de ne jamais s’entendre par la suite car ils croiront, chacun, que l’autre est bizarre, qu’il ne sait pas communiquer correctement. Le furet ne peut pas comprendre qu’il n’arrive pas à communiquer normalement avec son congénère par votre faute. Pour lui, l’autre est idiot, anormal, bizarre et il le rejettera systématiquement, voire lui fera extrêmement mal pour lui faire comprendre une bonne fois pour toute qu’il ne veut pas être ami avec. C’est dans l’instinct des mammifères sociaux de rejeter celui qui ne se comporte pas comme il faut, car pour un animal qui vit en groupe, un individu tel que celui-là met en péril la survie du groupe et il n’y a rien d’autre qui compte plus que la survie : il ne pourra pas se reproduire comme il faut, il ne saura pas chasser et dérangera la structure de la meute sans cesse, il faut donc le faire s’en aller. Chez les chiens, on arrive même à des mises à mort dans ces cas-là ! Heureusement, on n’en a jamais constaté chez le furet (sûrement parce qu’il n’a pas eu le choix, enfermé en surnombre depuis des siècles dans des clapiers). Donc laissez les furets parler furet, et vous, allez prendre un café pendant ce temps-là dans la pièce d’à côté (tout en surveillant qu’ils n’aillent pas se faire mal en se cognant contre quelque chose ou en tombant de quelque part évidemment).

Je rappelle qu’ici je parle pour des furets stérilisés ou qui ne sont pas en chaleurs ! Le sujet est tout autre sinon, car alors on parle de reproduction et non de jeu et de hiérarchie sociale.

Et toi le petit nouveau ?

Si vous faites entrer un nouveau furet dans votre troupe de furets déjà établie, le petit nouveau risque de se prendre une belle trempe par toute votre colonie. Laissez-les faire tous ensemble. Plus vite ils régleront leurs comptes et montreront au petit nouveau comment ça se passe à la maison, mieux ce sera pour eux et pour vous.
Si vous présentez le petit nouveau, un à un à vos furets, vous risquez d’y passer beaucoup de temps, pour rien. Car une fois qu’il les aura tous rencontrés et donc établi des rapports de hiérarchie avec chacun d’entre eux, il faudra qu’ils remettent encore les pendules à l’heure, une fois qu’ils se rencontreront tous ensemble pour la première fois. Car ce qui est valable entre deux furets (toi dominant, moi dominé) ne l’est pas forcément dans l’ensemble de la meute !

Les rencontres entre mâles

Evidemment ne faites pas se rencontrer deux mâles en rut, la bagarre risque de ne jamais s’arrêter et de tourner vinaigre. Ils risquent de s’infliger des blessures sévères car ce sont alors leurs hormones qui les dirigent, et il n’y a pas plus bête qu’un (furet) mâle en rut.
Donc séparez toujours les mâles en rut, même s’ils se connaissent depuis tout petit. Et séparez vos mâles en rut de leurs autres congénères (furetons, femelles stérilisées et en chaleur, mâles castrés), sinon ils essaieront de les saillir sans arrêt et les blesseront et les stresseront.
Il arrive parfois, mais c’est rare, que des mâles en rut soient malgré tout sociables.

Les rencontres entre femelles

Ce sont souvent les pires, les plus impressionnantes, car je pense que la structure sociale chez le furet est dirigée par une femelle. Chez le loup, c’est toujours un mâle qui dirige la meute, on l’appelle le mâle alpha. Mais suite à mes observations, il me parait plus plausible que ce soit une femelle qui dirige la troupe chez les furets.
Introduire alors une nouvelle femelle dans une troupe déjà établie ou avec une femelle qui vit seule peut poser des soucis.

La première rencontre entre deux femelles va être plus violente et plus longue qu’entre deux mâles castrés ou entre une femelle et un mâle. Ne vous inquiétez pas, elles vont sûrement devenir copines au bout d’un moment, mais dans la plupart des cas, cela prend plus de temps.
Les bagarres entre femelles font mal aux oreilles car elles poussent des cris très stridents et très forts (appelés cris d’alarme) dès que l’autre approche. Elles ne vont pas forcément passer à l’affrontement physique tout de suite, elles vont d’abord se tourner autour en criant et en feulant. Ensuite seulement elles vont se battre tout en continuant de s’égosiller à pleins poumons. Les femelles font plus souvent leurs besoins que les mâles pendant ces affrontements-là.

Toi je ne t’aime pas !


Il arrive parfois que deux furets ne s’aiment pas. Ca ne se commande pas, on ne peut pas les forcer. En fait, c’est comme nous : il y a des gens qu’on aime énormément, d’autres qu’on aime bien, d’autres encore qu’on supporte en prenant sur soi et d’autres qu’on ne peut pas voir en peinture. Le furet est un mammifère social comme l’humain. Il a donc ses amis et ceux qu’il n’aime pas.
Quand cela arrive, les bagarres ne cessent jamais, même après des semaines. Aucun des deux furets ne tolèrent l’autre dans son couffin et dès qu’ils se croisent, ils feulent ou se battent. Ils sont stressés dès qu’on les approche l’un de l’autre.
Dans ces cas-là, deux solutions s’offrent au propriétaire de ces furets :
- soit, les séparer définitivement : cages éloignées l’une de l’autre, pas de sorties en commun,
- soit replacer l’un des deux, même si évidemment cette solution n’est jamais appréciée. Mais cette solution est souvent préférable pour les deux animaux car il n’est jamais très agréable d’être forcé de vivre avec quelqu’un qu’on n’aime pas !


Retourner vers « Comportement »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité